Articles

Les nouveaux enjeux du recrutement.

Avant propos :

Lorsque le blog RHAttitude.info a été crée l’idée première était d’offrir un espace collaboratif dédié à la libre expression et créativité de tous les acteurs de la fonction RH, sans distinctions de grade, diplôme, CPS…L’opportunité m’est offerte aujourd’hui de revenir à cette conception fondamentale de part la démarche volontaire d’ Arthur DEROP (ArthurDerop sur Twitter /  Arthur DEROP sur Facebook ) de me proposer un texte sur les enjeux du recrutement.

Merci à lui et bonne lecture et commentaires à tous.

 

Les nouveaux enjeux du recrutement.

La crise latente depuis 2010 a considérablement affecté le marché du travail et engourdi les processus d’insertion des jeunes diplômés. Mais le souffle de relance qui tend à redonner vie à l’économie a également insufflé au secteur des ressources humaines une nouvelle ardeur. En effet, la reprise du secteur est marquée par des politiques innovantes qui mettent en jeu des stratégies plus attractives et plus ingénieuses pour attirer les qualifications qui se raréfient.

Un marché plus exigeant et plus minutieux.

Le personnel est le premier capital d’une entreprise. C’est pourquoi recruter du personnel revêt un enjeu majeur. Une simple erreur d’appréciation lors du recrutement peut en effet être fatale pour l’entreprise. Afin de s’assurer des résultats satisfaisants, les employeurs se doivent donc de replacer l’homme au cœur de l’organisation, et de séduire leurs salariés. Car le contexte actuel est celui d’une pénurie de compétences dans certains secteurs, d’une surenchère de l’offre et de la « fuite des cerveaux » des plus qualifiés. De même que les demandeurs d’emploi sont exigeants quant aux conditions de travail, les employeurs sont davantage pointilleux sur les qualités professionnelles et sociales des hommes à recruter. Pour ce faire, ceux-ci font de plus en plus recours à des services spécialisés du recrutement. Dès lors, les professionnels du recrutement sont plus que jamais au cœur de l’entreprise, et les intermédiaires du recrutement, les agences d’intérim, les cabinets et les chasseurs de têtes ont vu leur rôle plus accru, inventant de nouvelles stratégies d’actions.

Les nouvelles stratégies de recrutement.

Pour répondre aux exigences du recrutement, les spécialistes des ressources humaines rivalisent d’ingéniosité pour attirer l’attention de potentiels candidats à la recherche d’emploi. Les enjeux du recrutement sont nombreux : l’entreprise cherche à réduire les dépenses de temps et d’argent liés au recrutement tout en s’assurant d’attirer les meilleurs profils. À cet effet, les employeurs n’hésitent pas à soigner l’image de l’entreprise pour séduire les diplômés, le recrutement faisant de plus en plus partie de la stratégie de communication. De même, pour gérer le manque de demande, les entreprises mettent en place une base de données à partir des candidatures spontanées ou des réponses aux annonces.

Si l’option publication d’annonces et cooptation reste le canal traditionnel, de nouvelles stratégies émergent, notamment les relations publiques et l’événementiel. En effet, les entreprises n’hésitent pas à aller à la rencontre des diplômés aux moyens d’approches de proximité et d’événements divers impliquant ces derniers et bien souvent leurs universités. Internet joue un rôle désormais primordial et incontournable dans le processus de recrutement, favorisant la proximité entre demandeurs et recruteurs et offrant à ceux-ci les moyens de publier facilement les annonces, de constituer une base de données et de rester en contact avec leurs cibles. Plusieurs médias sociaux notamment se spécialisent dans la mise en valeur des profils, où recruteurs et chasseurs de têtes vont cherchez à déceler les perles rares…

Share
Licorize
10
juil 2013
POSTED BY RHAttitude
DISCUSSION 2 Comments

2 Comments

  1. [...] au maximum les  dépenses de temps et d’argent liés au recrutement. Pour remplir ces objectifs, de nouvelles méthodes pointent le bout de leur nez : base de données de candidatures spontanées, travail sur [...]

    Ping by La veille RH de la semaine du 8 au 12 Juillet 2013 | revolution-rh on 12 juillet 2013 at 10:54

  2. Eric GouinNo Gravatar

    Votre analyse est intéressante mais il me semble que dans un contexte où les compétences présentes sur le marché ne correspondent pas toujours aux attentes des entreprises (voir tout de même le taux de chômage actuel), l’entreprise pourra faire autant d’événements et de « recruitment branding » qu’elle peut, au final le recrutement, lui coutera aussi cher voire plus. Il manque dans ces stratégies 2 choses : l’investissement dans la formation ou la reconversion des personnes (il me semble qu’il existe beaucoup d’aides à ce niveau) mais aussi une plus grande ouverture internationale, en étant capable d’intégrer des talents venant d’autres pays … en acceptant que la langue de communication ne soit pas le français.

    Commentaire by Eric GouinNo Gravatar on 31 juillet 2013 at 11:10

Leave A Comment!